Entretien avec CRUCIFIED BARABRA

A l’occasion de la sortie d’ « In THe REd » les quatre rockeuses de CRUCIFIED BARBARA étaient de passage en France, l’occasion pour Rx3 de poser quelque questions à un groupe que le public Français aime, et qui le lui rend bien.

Entretient avec Mia Coldheart, chanteuse et guitariste principale du groupe.

Extraits.

crucified-barbara-Maryline-Crucifier
Mia-Coldheart-par-Maryline-Crucifier

« Nous avons mis 110 % de nous-même dans la conception de cet album, avec encore plus de concentration sur le groove et les mélodies, pour trouver la super harmonie entre les 2 guitares. »

Gus : CRUCIFIED BARABRA bonjour, pour nos lecteurs qui ne vous connaitraient pas encore pouvez-vous nous en dire plus sur vous ?

Mia Coldheart : Nous sommes un groupe de rock ‘n’ roll/métal, formé en 1998 en Suède. Nous avons sorti 4 albums studio et avons tourné dans le monde entier, avec MOTÖRHEAD, SEPULTURA, IN FLAMES, BACKYARD BABIES, DORO et bien d’autres. Nous avons fait 3 tournées comme tête d’affiches en Europe et 2 en Amérique du Sud. En dehors de cela nous partageons la passion de la musique et nous sommes les meilleures amies du monde.

Gus : Il s’est passé 4 ans entre votre premier et votre second album, trois ans avec le troisième et seulement deux ans avec le dernier. Diriez-vous qu’il y a une accélération dans votre créativité ?

Mia Coldheart : Après le premier album nous n’avons juste jamais voulu arrêter de voyager. Nous avions planifié d’entrer en studio quand on nous a invité à aller en Australie. Ensuite ça a été MOTÖRHEAD avec qui nous avons fait le tour au Royaume-Uni. Nous ne pouvions simplement pas dire non à ces magnifiques opportunités. Après nous avons appris à nous organiser pour aller plus vite dans l’écriture des chansons et le travail de création. Pour cet album nous avons travaillé dur et nous nous sommes concentrées pour avoir un bon rythme du début à la fin

« Je peux honnêtement dire que quand on dit que la France est spéciale pour nous, ça vient du cœur. »

Gus : Après plusieurs écoutes de l’album, j’ai été impressionné par l’homogénéité de toutes les chansons; elles sont toutes très directes, avec des différences très subtiles, ce qui n’était pas toujours le cas avec certaines de vos chansons précédentes. Qu’est-ce qui a changé dans la façon dont vous écrivez et dont vous enregistrez ?

Mia Coldheart : Cet album a été écrit par nous 4, ensemble, chaque jour dans le local de répétition, pendant 5 mois avec des exceptions les week-ends où nous étions de concerts. Ces concerts nous ont aussi aidés pour écrire l’album. Nous avons mis 110 % de nous-même dans la conception de cet album, avec encore plus de concentration sur le groove et les mélodies, pour trouver la super harmonie entre les 2 guitares. J’ai fait un gros travail d’écriture pour trouver les mélodies et les paroles qui s’adaptent aux morceaux.

Gus : A chaque fois que j’écoute un nouvel album de vous j’ai l’impression que c’est le meilleur que vous n’ayez jamais fait. Est-ce important pour vous de murir et de vous améliorer à chaque nouvelle création ?

Mia Coldheart : Nous pensons avoir trouvé notre son maintenant et la façon d’écrire ensemble à laquelle nous voulons rester fidèles. Mais pour chaque nouvel album bien sûr nous voulons nous améliorer et faire les choses encore mieux. Et je pense que c’est quelque chose de nécessaire pour chaque groupe qui est un tant soit peu sérieux, ne jamais arrêter de s’améliorer.

Gus : Vous avez beaucoup de dates en France et vous avez dit dans des interviews que vous aimiez jouer ici. Puisque j’ai lu la même chose venant de beaucoup d’artistes, pouvez-vous me dire qu’est-ce qui rend le public Français si spécial ?

Mia Coldheart : Je peux honnêtement dire que quand on dit que la France est spéciale pour nous, ça vient du cœur. C’est le pays où nous avons le plus tourné de tous les pays dans le monde. C’est aussi le premier pays dans lequel nous avons joué à l’extérieur de la Suède en 2005 donc c’était notre première longue expérience de tournée (avec AMERICAN DOG, qui nous ont tout appris sur comment boire des montagnes de bières et comment vivre sur la route) Et notre tourneur en France, Dominique Berard, a fait un travail fabuleux pour nous depuis que notre premier album est sorti en France. Nous aimons les fans Français, ils sont très impliqués et c’est vraiment génial de voir des visages familiers sur chaque date, certains voyagent même à l’extérieur du pays pour voir nos concerts dans les autres pays. Et le fait que nous aimons vraiment le vin rouge et le fromage fait partie de notre amour de la France.

Pas de podcast. Les photos proviennent du site du groupe

20 novembre 2014 Interviews ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *