Mais ou on va là ?

Alors bon j’aime bien les groupes de filles dans le rock. Ça a un je ne sais quoi de sulfureux, de provocateur, bien plus que les garçons.

Pourquoi ?

Je ne sais pas peut être que c’est parce que c’est l’ultime pied de nez aux mecs ? Nous on est dit le sexe faible hein ? Ben non on joue aussi fort que les mecs, aussi bien, avec autant de hargne et en plus on est jolies et on vous merde ?

Quoi ? C’est des clichés ? …

… heuuu ouais ! Tout autant que de dire que les rockers sont … Ouais non on s’en fout en fait je voulais vous parler d’un autre truc.

Les groupes composés de filles sont arrivés avec le jazz vers 1937, c’était en général des girls bands. Dans les années 60 et l’arrivée du Rock ‘n’ roll voient apparaitre les premiers groupes composés uniquement de filles qui ne se contentent plus de chanter mais jouent aussi.

Bon alors on compte dans cette dernière catégorie, The Runaways , L7, The Slits , Girlschool, Rock Goddess, Vixen et surement d’autres qui ne me reviennent pas en tête à l’instant ou j’écris …
Donc jusque-là rien de bien nouveau n’est-ce pas ? Et vous vous doutez bien que si je prends la plume en cet après-midi dominical ensoleillé (si, si …) c’est que quelque chose de bien plus grave m’arrive aux oreilles et que je souhaitais partager mon désarroi avec vous …

Parce que c’est clair et net là je dis STOP !

Il paraitrait, je mets bien le conditionnel car moi je n’y crois absolument pas pour tout vous dire, qu’a germé dans la tête de chais pas quel illuminé du bocal de créer des groupes de rock, exclusivement féminins, (d’où mon intro, malin non ?) qui « seraient des hommages a de grands groupes de rock dont elles sont fans ». Elles se nomment Lez Zeppelin, Misstallica, AC/DShe, The Ramonas et elles font des reprises des grands titres de leurs idoles. On devrait, sous prétexte qu’ « elles font le taff » s’en trouver tout ébaubis, la larme à l’œil, la lippe réjouie, tout palpitant de reconnaissance envers des grognaces qui font revivre nos idoles d’antan (ha non merde Metallica et AC/DC sont pas morts, enfin pas tous)

 

metallica-promo-photo-1200x12001

                                                        Misstallica … Heuuu …  p’tet pas en fait …

 

Alors entendons-nous bien : je n’ai rien contre les groupes de reprises. Ca fait guincher le 14 juillet, et c’est moins cher que les originaux. Les conseils municipaux des villes de provinces ils aiment. Que demande le peuple ? Tant que ça reste à la fête du phare de Poul-Fetan, ou à celle de la vigne de Venasque et que personne n’a l’ambition d’en faire de « vrais groupe de rock originaux » je suis pour moi je dis.

Entendons-nous bien² : Je n’ai rien contre les reprises. J’adore Joe Cocker, par exemple, qui ne brille pas par la qualité de ses compos originales. Des covers il en faut, on en veut mais des machins originaux hein qui nous font découvrir la richesse des repreneurs et de la reprise.

Entendons-nous bien3 : Je ne suis pas misogyne (enfin pas en publique disons) je l’ai prouvé par cette somptueuse intro dont je vous ai gratifiés (cf. à partir de la ligne 1 du présent article).

Mais qu’on nous « vende » des groupes féminins qui se contentent (même avec brio) de faire des reprises sans rien apporter de plus que … d’être des nanas ?
WTF ?
Ou on va là ?
Et en plus les donzelles parlent, s’expriment, nous gratifient de leurs pensées à propos de leur art. Si, si je vous assure :

Lez Zeppelin, groupe de rock new-yorkais féminin, a été créé en 2005 pour rendre hommage au groupe Led Zeppelin. Le groupe est formé par quatre membres : Sarah McLellan au chant ( dans le rôle de Robert Plant ), Steph Paynes à la guitare ( dans le rôle de Jimmy Page ), Helen Destroy à la batterie ( dans le rôle de John Bonham ), et Lisa Brigantino à la guitare basse, mandoline et synthé ( le rôle de John Paul Jones). Plus qu’un « groupe hommage », elles préfèrent se considérer comme une « she-incarnation », sorte de réincarnation au féminin du légendaire groupe de rock.

Heuu on me dit l’intérêt là ? Surtout que je veux pas être méchante hein mais bon.
(Quoi ? Ben oui j’en dis pas plus j’ai dit que je voulais pas être méchante …)

Originaire de Philadelphie, Misstallica, groupe formé en 2008 en hommage au groupe Metallica, est « une réponse à l’envie et au besoin de revenir à la vieille école du « trash metal » mais avec de jolis visages ».

HA HA HA ! Non mais là j’ai cru m’étouffer de rire ! Sérieux ! Mais si vous voulez faire ça faites le putain ! Quel est le besoin de ne faire que des reprises de Mettalica et pas des titres originaux de vous les filles ? A part jouer sur la notoriété des susnommés et sur le fait que le fan viendra voir vos culs ?
Aucun ? C’est bien ce qu’il me semblait.

 

Formé à San Francisco dès 1997, le groupe AC/DShe, est un hommage rendu au mythique groupe AC/DC formé par les frères Young. « Notre but ultime, a déclaré la chanteuse Amy Ward, dont le timbre de voix rappelle celui du chanteur Bon Scott, est de répandre la « bonne parole » d’AC/DC »

Attention spoil :

AC/DC n’a pas besoin de vous pour « répandre la « bonne parole » d’AC/DC » ILS SE DÉMERDENT TOUS SEULS DEPUIS 34 ans  !!! Merci !

Suivantes ?
Et le pompon va à :
Cloey, Margy, Rohnny & Pee Pee Ramona forment le groupe The Ramonas, né en 2004, en hommage à l’un des plus célèbres et influents groupes de punk : The Ramones. « Malheureusement, il ne sera plus jamais possible de voir les Ramones en live », écrivent-elles. « Les Ramonas sont donc la meilleure chose à voir pour tout fan de punk rock ».C

Sans déconner ? On pourra plus voir les Ramones en Live ? Putain … et non désolée la meilleure chose à faire dans le cas où le mec que je veux voir en live est mort c’est de m’acheter ses disques pas de voir des pétasses « faire comme si ». Et accessoirement battre la campagne pour me trouver un bon groupe de punk rock, avec de belles compos dont les membres ne sont pas morts, eux, et aller voir leurs concerts.

Mais c’est quoi ce délire ? C’est bien « parce que c’est des filles » ? Je rêve !

Non mais le féminisme ne me dérange pas plus que ça (il me fait rire plutôt) mais quand le seul argument c’est « ca », je suis désolée mais là je passe mon tour.
Et qu’elles assurent sur scène je m’en contrebalance. Tout ceci participe à la marchandisation de la musique en général et du rock en particulier, à la «petasse = cul » comme valeur ajoutée.
A ce tarif-là je préfère encore aller voir Lady Gaga au moins elle, elle n’a pas besoin de piller ses petits camarades masculins pour exister !

 

Shyanna.

2 juin 2013 News Rock

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *